Quelques Afghans sous la responsabilité du Japon réussissent à fuir leur pays par la voie terrestre

Des responsables du ministère japonais des Affaires étrangères ont révélé que 10 des quelque 500 Afghans que le Japon tente de faire évacuer d’Afghanistan ont fui le pays par voie terrestre et ont atteint la capitale du Pakistan voisin, Islamabad.

Le groupe comprend deux membres afghans du personnel de l’Agence japonaise de coopération internationale et des membres de leur famille. Ils devraient arriver au Japon dimanche ou lundi.

Ils avaient été incapables de quitter le pays à bord d’un avion des Forces d’autodéfense japonaises en août.

Le Japon a prévu d’évacuer environ 500 Afghans, dont des membres du personnel travaillant pour l’ambassade du Japon et d’autres organisations.

Mais l’avion envoyé par les Forces d’autodéfense japonaises n’a pu évacuer qu’une seule ressortissante de l’Archipel. Il a également transporté 14 Afghans à la demande du gouvernement américain.

Les 10 Afghans qui sont arrivés à Islamabad sont les premiers de la liste du Japon dont on sait qu’ils ont réussi à s’échapper du pays depuis la mission d’évacuation des FAD.