Des chercheurs japonais lauréats d’un prix Ig Nobel

Une équipe comprenant des chercheurs japonais a reçu un prix Ig Nobel pour avoir étudié comment les piétons distraits par leur smartphone peuvent perturber le mouvement ordonné des foules.

Ce prix parodique récompensant « les recherches qui font rire et réfléchir » a été remis jeudi en ligne, et non comme d’habitude à l’Université de Harvard, en raison de la pandémie de coronavirus.

Le prix Kinetics a été décerné à une équipe japonaise, suisse et italienne pour avoir étudié comment « l’anticipation mutuelle peut contribuer à l’auto-organisation des foules humaines ».

L’équipe a recruté deux groupes de 27 piétons et a observé comment ils organisaient spontanément des flux bidirectionnels en anticipant les mouvements des autres.

L’expérience a montré que lorsque trois piétons d’un groupe étaient distraits par leur téléphone portable, tant les distraits que les non distraits avaient du mal à éviter les collisions. Selon l’équipe, le groupe a eu besoin de près de deux fois plus de temps pour former un schéma ordonné.

Le professeur adjoint Murakami Hisashi, de l’Institut de technologie de Kyoto, s’est dit surpris et heureux que l’équipe ait remporté le prix. Il a ajouté qu’il souhaitait que les gens accordent leur attention aux interactions individuelles intéressantes qui façonnent le comportement humain collectif.