Début du procès des attentats de Paris

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 à Paris vient de s’ouvrir.

Des militants du groupe État islamique ont pris d'assaut une salle de concert et des restaurants notamment à Paris et dans ses environs. Le drame a fait 130 morts.

La plupart des assaillants ont été tués dans des attentats-suicides et des fusillades avec la police. Salah Abdeslam serait le seul survivant de l’attaque. Il a été arrêté et accusé de terrorisme. Dix-neuf autres personnes auraient également été impliquées dans les attaques. Elles auraient notamment fabriqué des explosifs ou fourni des armes.

Portant un polo noir et un masque noir, Salah Abdeslam, âgé de 31 ans, a comparu mercredi dans une salle d'audience spécialement construite et sécurisée dans la capitale. Lorsque le président du tribunal lui a demandé quelle était sa profession, Salah Abdeslam a répondu qu'il avait renoncé à en exercer une pour, a-t-il déclaré, devenir un combattant du groupe État islamique.

Le système judiciaire français autorise les familles endeuillées à prendre part aux procès en tant que partie civile réclamant une indemnisation. Environ 1800 personnes espèrent participer au procès. Le premier jour, des vérifications ont été effectuées pour confirmer qu’elles respectent bien les conditions requises.

Le procès devrait se poursuivre jusqu'en mai de l'année prochaine. La question sera de savoir dans quelle mesure la vérité sera révélée sur ces attaques.