Le CIO suspend la Corée du Nord pour son absence aux JO de Tokyo

Le Comité international olympique a décidé d’interdire au Comité olympique nord-coréen de participer aux Jeux de Pékin en raison de son absence aux JO de Tokyo.

Le président du CIO, Thomas Bach, a organisé une conférence de presse mercredi après une réunion en ligne du conseil d’administration du CIO.

M. Bach a expliqué que le refus de la Corée du Nord d’envoyer une équipe à Tokyo était une violation de la Charte olympique qui oblige les membres à participer en envoyant des athlètes.

La Corée du Nord a retiré son équipe des JO de Tokyo en avril mettant en avant ses craintes concernant la pandémie de Covid-19.

M. Bach a précisé que le Comité olympique nord-coréen ne recevrait pas de soutien financier du CIO durant la période d’interdiction qui se terminera fin 2022.

M. Bach a aussi promis que le CIO continuerait d’essayer d’assister les athlètes afghans et les membres de la communauté olympique qui vivent toujours dans le pays, à obtenir des visas humanitaires et à quitter le pays.

Il a souligné que les Jeux de Tokyo avaient été organisés en toute sécurité malgré la pandémie.

M. Bach a salué les efforts consentis par les participants sur fond de pandémie indiquant qu’ils avaient obéi aux règlements sanitaires inscrits dans un « playbook » listant les mesures de lutte contre le virus.