Une équipe de l’AIEA en déplacement au Japon pour discuter des eaux de Fukushima

Des membres de haut rang de l’Agence internationale de l’énergie atomique, l’AIEA, sont en déplacement au Japon pour discuter du déversement prévu des eaux traitées de la centrale endommagée Fukushima Dai-ichi.

L’équipe dirigée par Lydie Evrard, la responsable du Département de la sécurité et de la sûreté du nucléaire de l’AIEA, a rencontré des officiels japonais au ministère de l’Industrie mardi.

Mme Evrard a qualifié la rencontre de première d’une mission de l’équipe qui se poursuivra sur plusieurs années pour soutenir le Japon. Elle a ajouté que les deux parties auraient des discussions similaires pendant et après le déversement des eaux.

Mme Evrard a appelé la partie japonaise à fournir des informations sur le déroulement du plan pour assurer la sécurité et la transparence.

Le gouvernement japonais prévoit de diluer des eaux traitées contenant du tritium radioactif à des niveaux inférieurs aux normes nationales. Il commencera à les déverser dans la mer dans environ deux ans.

Les officiels de l’AIEA souhaitent également envoyer cette année, après les discussions avec le gouvernement et les services publics, un groupe de chercheurs dans la centrale pour enquêter sur la sûreté du déversement.