La Russie veut établir rapidement des zones franches dans les îles Kouriles

Le gouvernement russe annonce qu’il veut aller de l’avant dans le projet du président Vladimir Poutine d’introduire des zones franches sur quatre îles détenues par la Russie et revendiquées par le Japon.

M. Poutine a déclaré vendredi que son pays proposerait des exemptions fiscales pour attirer des Japonais et d’autres investisseurs étrangers aux îles Kouriles. Telles que définies par les Russes, ces îles comprennent les quatre îles revendiquées par le Japon.

Le vice-premier ministre Youri Troutnev, qui est également envoyé plénipotentiaire du président dans le district fédéral extrême-oriental, a déclaré à la presse lundi qu’une zone franche devait être mise en place rapidement sur lesdites îles.

Un ministre fédéral en charge du développement de l’extrême-orient russe a déclaré lors d’une interview télévisée diffusée samedi que le gouvernement souhaitait que les aménagements nécessaires soient achevés d’ici la fin de l’année.

Le Japon regrette la mise en place de ce projet. Le gouvernement japonais maintient que les îles font partie intégrante du territoire nippon et qu’elles ont été illégalement occupées après la Deuxième Guerre mondiale.