Les États-Unis veulent renforcer leurs relations diplomatiques avec le Qatar

Les États-Unis prennent des dispositions pour affermir leurs relations diplomatiques avec le Qatar, émirat qui entretient des liens cruciaux avec les talibans en Afghanistan.

Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, et le secrétaire à la Défense, Lloyd Austin, ont rencontré l’émir qatari, Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, à Doha, lundi.

Le département d’État a indiqué dans un communiqué que les responsables américains avaient remercié l’émir pour le soutien du Qatar pour assurer le transit en toute sécurité des citoyens américains, de leurs collaborateurs et des Afghans en danger dans leur pays.

Le texte précisait qu’« ils ont aussi discuté d’autres questions bilatérales importantes et des initiatives pour promouvoir la sécurité et la prospérité régionale ».

Des soldats américains sont déployés au Qatar, pays que les États-Unis perçoivent comme un centre stratégique au Moyen-Orient et en Asie centrale.

Après le retrait de leurs troupes d’Afghanistan, les Américains ont déplacé leur centre diplomatique au Qatar, en partie parce que les talibans y ont établi un bureau politique.