En Afghanistan, la confusion économique persiste

La confusion économique persiste en Afghanistan, même si les talibans ont demandé aux institutions financières du pays de reprendre leurs activités.

Une boutique de change à Kaboul a rouvert ses portes pour la première fois depuis une vingtaine de jours. Des personnes s'y sont rendues pour recevoir de l'argent envoyé depuis l'étranger.

Son gérant s'est montré inquiet, affirmant que l'économie afghane a été durement touchée. Il s'inquiète également du fait que les talibans n'ont toujours pas annoncé le nouveau gouvernement qu'ils avaient promis de nommer rapidement.

Les talibans tentent apparemment de stabiliser l'économie en ordonnant la réouverture des banques. Seules quelques-unes ont suivi cette directive jusqu'à présent, ce qui a incité les habitants à faire la queue devant celles qui ont rouvert.

Mais les files d'attente étaient si longues que beaucoup d'entre eux n'ont pas pu retirer l'argent dont ils avaient tant besoin.

La distribution des marchandises est restée bloquée à Kaboul, alors que les prix augmentent. On ne sait toujours pas quand l'économie de la capitale se stabilisera.