Guinée : détention du président et dissolution du gouvernement 

Une unité militaire en Guinée, pays de l’Afrique de l’Ouest, affirme qu’elle détient le président Alpha Condé et qu’elle a pris le pouvoir.

L’agence de presse Reuters et d’autres médias ont rapporté que des coups de feu ont été entendus dimanche dans la capitale, Conakry. Selon eux, ces coups de feu sont survenus dans un district qui abrite les agences gouvernementales. Ils ont ajouté que de nombreux soldats ont été aperçus dans les rues.

Les soldats sont plus tard apparus à la télévision d'État. Ils ont annoncé avoir dissous le gouvernement et suspendu la Constitution. 

L’agence de presse AFP a partagé une vidéo montrant un homme entouré de soldats. L’homme en question serait M. Condé. Selon l’AFP, la vidéo a été filmée par des soldats lorsqu’ils ont détenu le président.

Mais il reste à savoir si l’armée a pris le contrôle. Selon un rapport, une attaque sur le palais présidentiel aurait été refoulée. 

La Constitution de la Guinée stipule que le président peut servir jusqu’à deux mandats, ou dix ans. Mais M. Condé a été réélu de fait pour un troisième mandat en octobre dernier. Il a affirmé que ses deux mandats précédents ne comptaient pas, car la Constitution a été révisée en avril 2020. L’initiative de M. Condé a suscité de vives critiques de la part des partis de l’opposition.