Un porte-avions britannique fait escale à la base navale de Yokosuka

Le porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth doit faire une escale à la base navale états-unienne de Yokosuka, au sud de Tokyo, samedi.

Ce navire doté d’une technologie de pointe a quitté la Grande-Bretagne en mai. Depuis, il a renforcé la coordination avec les autres pays de la région indopacifique.

Le mois dernier, il a pris part à des manœuvres conjointes avec les Forces d’autodéfense du Japon et les forces états-uniennes dans les eaux au sud d’Okinawa.

Le porte-avions organisera également un exercice conjoint avec les FAD dans les airs et en mer pendant plusieurs semaines. Cette initiative est considérée comme une tentative de contenir la Chine, compte tenu de l’intensification des activités maritimes de ce pays.

La Grande-Bretagne considère le Japon comme son partenaire le plus proche en matière de sécurité en Asie. Elle affirme que la visite du porte-avions est destinée à porter la coopération à de nouveaux niveaux.

Londres a exprimé son engagement dans la région indopacifique lors de la publication en mars de sa stratégie diplomatique et sécuritaire.