Vladimir Poutine qualifie de « non-sens » l'absence de traité de paix avec le Japon

Le président russe Vladimir Poutine a souligné sa volonté de poursuivre les négociations en vue de la signature d'un traité de paix avec le Japon. Ces discussions passent, selon lui, par une résolution de la question des quatre îles détenues par la Russie mais revendiquées par l’Archipel.

M. Poutine s'est exprimé lors d'un forum économique international organisé vendredi à Vladivostok, dans l'Extrême-Orient russe.

Il a qualifié l'absence de traité de paix de « non-sens » et a expliqué que la Russie n'avait jamais rejeté le processus menant à la signature d’un tel traité.

La Constitution russe a été modifiée l'année dernière pour interdire la cession de territoires. Mais M. Poutine a déclaré que cela ne changeait pas l'approche de Moscou en ce qui concerne la conclusion du traité.

M. Poutine a ajouté que les négociations devaient s’accompagner de garanties pour la sécurité russe. Il a réitéré sa conviction que le Japon doit tenir compte des préoccupations de Moscou au sujet de l'alliance de sécurité nippo-américaine.

La question territoriale empêche les deux pays de conclure le traité. La Russie contrôle les îles. Le Japon les revendique. Le gouvernement japonais maintient que les îles font partie intégrante du territoire japonais. Il dit qu'elles ont été occupées illégalement après la Seconde Guerre mondiale.