La technologie au secours de la pénurie de main-d’œuvre dans la marine marchande

Les porte-conteneurs nécessitent généralement des équipages expérimentés. Mais la plus grande compagnie maritime du Japon teste actuellement une technologie qui, selon elle, permet de manœuvrer les navires sans aucun humain à bord.

NYK Line et d’autres compagnies impliquées dans le projet affirment qu’elles répondent à une grave pénurie de main-d’œuvre dans le secteur. Elles ont donné aux médias un aperçu de leur centre d’opérations récemment achevé.

L’installation se trouve dans la préfecture de Chiba, près de Tokyo.

Les marins expérimentés choisissent généralement des routes maritimes optimales, mais ce sont les ordinateurs qui font le travail au centre d’opérations. Le GPS surveille la position de chaque navire et évalue les risques d’accident.

Les humains dans la salle de contrôle peuvent rapidement prendre le relais en cas d’urgence.

Selon le chef d’équipe Nakamura Jun, « en introduisant cette nouvelle technologie, nous allons laisser les machines faire le travail que les humains faisaient autrefois. En fin de compte, cela permettra de réduire la charge de travail des employés. C’est bien là notre objectif. »

Ils espèrent mettre cette technologie en pratique d’ici 2025.