Covid-19 : variant Mu découvert au Japon

Le Japon a confirmé un premier cas d’infection à un nouveau variant du coronavirus, le variant Mu, classé comme un variant d’intérêt par l’Organisation mondiale de la santé.

Le ministère de la Santé précise que deux voyageurs testés positifs au Covid-19 dans les centres de quarantaine de deux aéroports, avaient été contaminées par le variant Mu.

Ce dernier a été détecté en Amérique du Sud et en Europe.

L’OMS a ajouté lundi le variant Mu sur sa liste des variants d’intérêt.

Les officiels du ministère de la Santé ont étudié la composition génétique d’échantillons prélevés plus tôt.

Ils ont découvert qu’une femme d’une quarantaine d’années qui était arrivée à l’aéroport de Narita depuis les Émirats arabes unis fin juin et qu’une autre d’une cinquante d’années qui était arrivé à l’aéroport de Haneda depuis la Grande-Bretagne début juillet, avaient été contaminées par le variant Mu.

L’OMS indique que le variant Mu a muté de telle façon qu’il pourrait briser les barrières immunitaires procurées par les vaccins.

Selon l’agence, le variant aurait d’abord été identifié en janvier en Colombie et a depuis été recensé dans au moins 39 pays.