Yoshihide Suga ne dissoudra pas la Diète sur fond de crise sanitaire

Le premier ministre japonais, Yoshihide Suga, a indiqué qu’il était impossible de dissoudre la Chambre basse et tenir une élection législative dans la situation actuelle de crise sanitaire.

M. Suga a indiqué à la presse mercredi que la situation était grave et que sa politique donnant la priorité aux mesures de lutte contre le Covid-19 n’avait pas changé.

Il a aussi précisé qu’il ne comptait pas repousser l’élection à la présidence du Parti libéral démocrate dont la campagne commence officiellement le 17 septembre.

Il a expliqué que le calendrier pour la dissolution de la Chambre basse serait décidé en temps voulu.

M. Suga a aussi répondu à une question concernant la décision du gouvernement de rappeler l’avion des Forces japonaises d’autodéfense qui avait été envoyé en mission pour aider à évacuer des personnes de l’Afghanistan. L’appareil a transporté une Japonaise et 14 Afghans hors du pays.

Il a indiqué que le but principal de la mission était de garantir la sécurité des ressortissants nippons. La mission a, selon lui, été un succès.

M. Suga a indiqué que son gouvernement travaillerait avec les États-Unis et d’autres pays pour assurer la sécurité des ressortissants japonais notamment, et les aider à quitter l’Afghanistan si nécessaire.