Le Japon va demander aux talibans leur aide pour évacuer des Afghans

Le gouvernement japonais a l’intention de chercher la coopération des talibans pour l’évacuation des personnes de l’Afghanistan.

Le ministre de la Défense Kishi Nobuo a ordonné mardi la fin de la mission d’évacuation des ressortissants japonais et d’autres de l’Afghanistan, en raison de la dégradation des conditions de sécurité sur place. L’armée américaine a achevé son retrait du pays le même jour.

M. Kishi a décidé de rappeler l’avion des Forces aériennes d’autodéfense qui avait été dépêché pour la mission. L’appareil a transporté une Japonaise et 14 Afghans à Islamabad, au Pakistan voisin.

Des officiels du ministère des Affaires étrangères ont salué la mission pour avoir atteint son objectif le plus important qui était d’évacuer un citoyen japonais.

Ils ont néanmoins exprimé leur déception concernant l’incapacité d’évacuer d’autres membres du personnel afghan de l’ambassade et de plusieurs organisations internationales.

Le gouvernement japonais indique que plus de 500 Afghans souhaitant quitter le pays sont toujours sur place. Il souligne qu’il poursuivra ses efforts pour les aider, faisant néanmoins remarquer que la situation restant instable, il est difficile d’envisager une évacuation en toute sécurité.

Le gouvernement suivra attentivement l’évolution de la situation dans l’attente d’une amélioration.

Il envisage de transférer les fonctions de l’ambassade au Qatar, où se trouve le bureau politique des talibans, et de négocier avec le groupe afin d’obtenir la coopération de ses membres.