La cycliste Sugiura Keiko décroche une médaille d’or en cyclisme sur route

La cycliste japonaise Sugiura Keiko a remporté mardi la médaille d’or aux Jeux paralympiques de Tokyo, lors de la finale du contre-la-montre C1-3 féminin de l’épreuve de cyclisme sur route pour les athlètes ayant un handicap physique.

La sportive de 50 ans est la plus âgée de l’équipe japonaise à avoir remporté une médaille d’or paralympique.

Il y a cinq ans, alors qu’elle faisait du triathlon pendant son temps libre, elle est tombée de son vélo lors d’une course. Depuis cet accident, elle souffre d’un problème de mémoire dû à un dysfonctionnement du cerveau supérieur, ainsi que d’une paralysie du côté droit du corps.

Elle n’a aucun souvenir de la semaine qui a suivi l’accident. Lorsqu’elle avait quitté l’hôpital, son médecin lui avait expliqué qu’elle ne pourrait plus jamais monter sur un vélo, mais elle a essayé pendant sa rééducation, et elle s’est miraculeusement remise.

Sugiura Keiko veut prouver qu’une personne peut toujours évoluer, quel que soit son âge ou son handicap. Elle a débuté en tant que para-athlète l’année suivant son accident, en 2017.

La pandémie de coronavirus a causé le report des Jeux de Tokyo d’un an.

Au cours de cette année, Mme Sugiura a travaillé dur pour renforcer sa musculature et améliorer sa condition physique. Pendant les entraînements, elle a battu ses propres records, les uns après les autres.