Le nombre de cas graves de coronavirus augmente au Japon

Le nombre de cas quotidiens de coronavirus à Tokyo continue de diminuer, mais le nombre de cas graves reste élevé.

1915 nouvelles contaminations ont été confirmées lundi. C’est la première fois depuis plus d’un mois que le chiffre est inférieur à 2000. Les bilans de semaine à semaine ont baissé pendant huit journées consécutives.

Cependant, les hôpitaux sont encore en difficulté, avec près de 300 patients dans un état grave.

Un grand nombre de cliniques et hôpitaux ne sont pas habitués à ce type de cas. Un groupe de médecins experts dans les techniques d’assistance respiratoire leur apporte de l’aide.

Certains se sont rendus dans un hôpital situé dans le centre de Tokyo lundi pour aider à placer un patient sous respirateur.

Imamura Akifumi, médecin dans cet hôpital, a déclaré : « Habituellement nous ne traitons pas les cas qui nécessitent des soins intensifs, donc nous n’avons pas cette expertise. Nous apprécions véritablement les conseils de nos collègues. »

Selon les experts, dimanche était la pire journée, avec plus de 900 patients à travers le Japon nécessitant l’aide de machines.

Le gouvernement espère que la vaccination va aider à atténuer le fardeau sur les hôpitaux. Plus de 55 % de la population a reçu au moins une dose.

Près de la moitié du pays est toujours sous le coup de la déclaration d’état d’urgence. Alors qu’elle est moins stricte qu’un confinement, celle-ci limite la portée des événements importants. Le gouvernement exhorte aussi les bars et les restaurants à ne pas servir d’alcool.

À travers l’Archipel, les autorités ont confirmé plus de 13 000 nouveaux cas et 46 décès.