Japon : deux personnes décédées suite à une injection du vaccin Moderna

Le ministère japonais de la Santé a fait savoir que deux hommes avaient péri suite à l’injection d’une dose du vaccin Moderna, contre le coronavirus, via un lot dont l’usage a été interrompu en raison des substances contaminantes qu’il contenait.

Le ministère assure toutefois ne pas être en mesure d’établir un lien de causalité directe entre ces décès et les inoculations du vaccin.

Les deux hommes, âgés de 38 et 30 ans, ont reçu leurs doses respectives les 15 et 22 août derniers. Tous deux ont péri trois jours après.

Selon le ministère, ils ne présentaient aucune comorbidité et les causes de leur décès n’ont pu être clarifiées.

Des substances exogènes, semblables à des particules de métal, ont été détectées dans des flacons non débouchés du vaccin Moderna, depuis la mi-août, dans de nombreux vaccinodromes japonais.

Le ministère a toutefois précisé que les doses inoculées aux deux victimes provenaient d’un autre lot.