L’attentat de Kaboul visait à la fois les États-Unis et les talibans, estime un expert japonais

D’après Higashi Daisaku, professeur à l’université Sophia de Tokyo, la branche régionale du mouvement État islamique est active en Afghanistan depuis environ 2014.

Cet expert japonais des négociations de paix au Moyen-Orient a déclaré à la NHK que le groupe s’en prend à la fois à l’influence américaine dans le monde et aux talibans.

Dans une interview, M. Higashi explique : « Le groupe a une attitude hostile très forte envers les talibans. Il voulait donc attaquer l’aéroport pour nuire à la fois aux talibans et aux États-Unis au moment précis où les talibans vont commencer à établir leur administration ».

M. Higashi rappelle par ailleurs que les États-Unis ont émis à plusieurs reprises des alertes concernant d’éventuelles attaques terroristes. Cette menace s’est désormais concrétisée.

Selon l’expert, « après la mise en place d’une nouvelle administration en Afghanistan, le défi pour les talibans sera d’empêcher ce type d’attaque contre les civils afghans ».

D’après M. Higashi, toute nouvelle attaque obligerait les talibans à s’interroger sur leur capacité à contrôler le pays.