L’attentat à l'aéroport de Kaboul perturbe l'opération d'évacuation menée par le Japon

La NHK a appris que des centaines de personnes que le Japon prévoit d'évacuer d'Afghanistan n’ont pas pu atteindre l'aéroport de Kaboul en raison des attentats à la bombe.

Le gouvernement japonais a affrété des avions de transport des Forces d'autodéfense pour évacuer les ressortissants japonais, le personnel de l'ambassade et d'autres personnes. Tous doivent être acheminés de Kaboul vers le Pakistan voisin.

Selon certaines sources, plus de 20 cars transportant les personnes évacuées étaient en route pour l'aéroport lorsque les attentats ont eu lieu. Ils ont dû faire demi-tour. Les auteurs des attentats seraient liés au mouvement État islamique.

Selon des sources gouvernementales, le Japon a obtenu suffisamment de vols pour transporter toutes les personnes évacuées. Mais il est difficile d'arriver à l'aéroport en raison des points de contrôle des talibans et de l’énorme foule d'Afghans massés autour de l'aéroport.

Le gouvernement a déclaré que la mission d'évacuation du Japon pourrait se terminer vendredi, en raison de la date limite prévue pour le retrait des troupes américaines. Le gouvernement a sollicité l'aide des pays voisins ayant des liens avec les talibans.