Hongkong : une commission procède à la disqualification d’un parlementaire 

Les autorités hongkongaises ont disqualifié un parlementaire prodémocratie, considéré comme n’étant pas suffisamment loyal. C’est le premier cas de ce genre relevant de la commission chargée de vérifier l’admissibilité des politiciens. Soutenue par Pékin, la commission a été mise en place plus tôt cette année. 

Le numéro deux du gouvernement de Hongkong, le premier secrétaire de l’administration John Lee, a déclaré lors d’une conférence de presse jeudi que Cheng Chung-tai avait été retiré du Conseil législatif. Il a ajouté que M. Cheng ne pourrait pas se présenter aux élections des cinq prochaines années. 

Selon M. Lee, M. Cheng n’a pas respecté la loi fondamentale et n’a pas porté assez allégeance à Hongkong. 

M. Lee a déclaré que la commission d’examen avait décidé que M. Cheng ne serait pas un membre approprié du comité électoral. 

Il était prévu que M. Cheng soit désigné comme membre du comité électoral le mois prochain et qu’il vote lors du scrutin pour sélectionner le chef exécutif de Hongkong en mars 2022.

M. Cheng était toujours parlementaire, même après la démission en masse d’autres législateurs en novembre dernier.