Les leaders du G7 publient un communiqué sur l’Afghanistan

Les leaders des pays du G7 ont appelé au respect de la loi internationale sur les droits humains en Afghanistan. Ils ont exhorté toutes les parties à travailler en toute bonne foi pour former un gouvernement représentatif.

Les leaders du G7 ont publié un communiqué après avoir organisé une rencontre en ligne sur l’Afghanistan, entre mardi soir et tôt mercredi matin, heure du Japon.

Les dirigeants ont exprimé de « fortes craintes » concernant la situation en Afghanistan et ont appelé au « calme et à la retenue » pour assurer la sécurité des civils et éviter toute catastrophe humanitaire.

Ils ont appelé au « respect des obligations conformément à la loi internationale sur les droits humains, dont le droit des femmes, des jeunes filles et des groupes minoritaires, et que la loi internationale humanitaire soit défendue en toutes circonstances ».

Ils ont déclaré : « L’Afghanistan ne doit plus jamais devenir un refuge pour le terrorisme ». Ils ont souligné que les pays du G7 « continueront de combattre le terrorisme avec détermination et solidarité ».

Les leaders du G7 ont appelé « toutes les parties en Afghanistan à œuvrer de bonne foi à la mise en place d’un gouvernement représentatif et inclusif ».

Ils ont précisé que la communauté internationale « jugerait les parties afghanes sur leurs actes, et non sur leurs paroles ». Ils ont réaffirmé que « les talibans devront rendre compte de leurs actes pour empêcher le terrorisme et sur les droits humains, particulièrement ceux des femmes, des jeunes filles et des minorités ».