Afghanistan : les talibans s’apprêtent à former un nouveau gouvernement

En Afghanistan, la population attend avec anxiété de voir comment les talibans vont constituer un nouveau gouvernement, une semaine après leur conquête de Kaboul.

Les insurgés ont pris le contrôle de la capitale le 15 août dernier, renversant de facto le gouvernement en place. L’événement est survenu sur fond de retrait de l’armée américaine du pays.

Les marchés sont en train de rouvrir à Kaboul et la vie quotidienne reprend son cours, dans un calme relatif.

Pour autant, un grand nombre de boutiques et établissements bancaires restent fermés. De nombreuses personnes se contentent d’observer la situation, évitant de sortir.

L’agitation se poursuit dans l’aéroport international de Kaboul, où affluent les candidats à l’exil.

Samedi, les ressortissants américains ont été exhortés par leur ambassade à se tenir à distance de l’aéroport dans l’attente de nouvelles consignes, la sécurité étant potentiellement menacée sur les lieux.

Le mollah Abdul Ghani Baradar, numéro deux des talibans, est arrivé vendredi à Kaboul en provenance de la ville méridionale de Kandahar. Il est supposé orchestrer les discussions pour la formation d’une nouvelle administration.

Selon l’agence de presse Reuters, un porte-parole des talibans a assuré que le groupe annoncerait, dans les semaines à venir, la composition du nouveau gouvernement.