Les talibans intensifient les recherches des proches de l’administration déchue

En Afghanistan, les talibans intensifient leurs recherches de personnes liées au gouvernement qu’ils ont renversé. Cette initiative contredit le ton conciliant adopté par leurs dirigeants depuis leur prise de pouvoir.

Les hauts responsables du mouvement islamique ont affirmé qu'ils ne chercheraient pas à se venger de ceux qui ont travaillé pour l'ancienne administration ou pour les forces étrangères.

Mais les combattants talibans multiplient les vérifications aux points de contrôle et font du porte-à-porte, signe apparent d'un renforcement de leur mainmise sur le pays.

Un habitant de la capitale, Kaboul, a déclaré à la NHK qu'un taliban l'avait contrôlé jeudi, alors qu'il circulait en taxi. L’homme a pris son smartphone pour vérifier ses photos et ses publications sur les réseaux sociaux, et l'a interrogé sur ses liens éventuels avec l'administration précédente.

Il lui a été demandé pourquoi il avait rasé sa barbe. Il a été menacé de sanction s'il ne la laissait pas repousser en un mois. Il s’est dit choqué. Il veut quitter le pays, mais ne peut pas.

La crainte que l'Afghanistan ne soit soumis à un régime islamique dur est de plus en plus grande. Vendredi, à Kaboul, plusieurs personnes, dont des femmes, qui travaillaient pour le gouvernement déchu ont organisé un rassemblement pour défendre leurs droits.