Japon : la plupart des contaminations au Covid-19 sont désormais liées au variant Delta

Au Japon, une enquête révèle que le variant Delta, hautement contagieux, est à l’origine de la quasi-totalité des infections, avec un pourcentage avoisinant les 98 % à Tokyo.

L’Institut national des maladies contagieuses a évalué la proportion de la mutation L452R dans les cas récemment confirmés, sur la base de données fournies par sept entreprises privées spécialisées dans le dépistage du virus.

La mutation relève essentiellement du variant Delta.

L’institut a transmis mercredi ses estimations à une commission d’experts du ministère de la Santé.

La part des contaminations causées par le virus liées à la fameuse mutation, à savoir le variant Delta pour l’essentiel, est donc de 98 % à Tokyo.

Le taux est également de 98 % pour l’ensemble des cas enregistrés dans les préfectures de Tokyo, Kanagawa, Saitama et Chiba.

Il est de 92 % dans les préfectures d’Osaka, Kyoto et Hyogo, dans l’ouest de l’Archipel, où le niveau de contaminations était plutôt bas jusqu’à début juillet.

Le taux est par ailleurs de 99 % à Okinawa, contre 97 % à Fukuoka, 94 % à Aichi et 85 % à Hokkaido.

Les observateurs soulignent le fait que la propagation du variant Delta a généré une forte hausse des infections et des hospitalisations, ce qui se traduit par une saturation du système médical, notamment à Tokyo.