Nouvelle controverse à la veille de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo

Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo ont limogé l'un des directeurs de la cérémonie d'ouverture, un jour seulement avant l'événement. Kobayashi Kentaro a tenu des propos antisémites dans le cadre d'un spectacle comique dans les années 1990.

Cette décision intervient après qu'une organisation internationale juive de défense des droits de la personne a relevé les commentaires de M. Kobayashi. Ces propos étaient liés à l'Holocauste. Le Centre Simon Wiesenthal a déclaré que personne n'avait le droit de se moquer des victimes du génocide nazi.

Dans la même déclaration, le rabbin Abraham Cooper a déclaré : « Toute association de cette personne aux Jeux olympiques de Tokyo serait une insulte à la mémoire de six millions de Juifs ».

La présidente du comité d'organisation, Hashimoto Seiko, a présenté ses excuses pour ce nouveau scandale qui touche les Jeux. M. Kobayashi a également participé à la mise en scène de la cérémonie de clôture.

Son renvoi fait suite à la décision de retirer de la cérémonie d'ouverture la musique d'un compositeur critiqué pour avoir harcelé ses camarades de classe lorsqu'il était étudiant.