JO de Tokyo : un directeur est écarté pour avoir tenu des propos antisémites, dans le passé

Le Comité olympique de Tokyo a écarté un de ses directeurs, des cérémonies d’ouverture et de fermeture. Kobayashi Kentaro aurait tenu des propos antisémites dans certains de ses spectacles des années 90.

La décision est motivée par une plainte émanant d’une organisation internationale ayant repéré d’anciens commentaires de Kobayashi Kentaro, liés à l’holocauste. Le Centre Simon Wiesenthal a déclaré que personne n’avait le droit de railler les victimes du génocide nazi.

La présidente du Comité d’organisation de Tokyo, Hashimoto Seiko, a présenté ses excuses pour ce dernier scandale lié aux JO. M. Kobayashi était également impliqué dans l’organisation de la cérémonie de fermeture.