Le Japon, les États-Unis et la Corée du Sud discutent de la Corée du Nord et de la Chine

Les vice-ministres des Affaires étrangères du Japon, des États-Unis et la Corée du Sud ont réaffirmé leur intention de continuer à travailler ensemble dans les dossiers impliquant la Corée du Nord et la Chine.

Le vice-ministre japonais des Affaires étrangères, Mori Takeo, la secrétaire d’État américaine adjointe Wendy Sherman et le premier vice-ministre des Affaires étrangères sud-coréen Choi Jong-kun, se sont rencontrés à Tokyo mercredi. Il s’agissait de la première réunion entre les trois vice-ministres des Affaires étrangères en près de quatre ans.

Ils ont partagé leurs opinions sur une analyse publiée par l’administration du président Joe Biden de la politique américaine pour la Corée du Nord.

Ils ont convenu de l’importance d’appliquer pleinement les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU pour dénucléariser complètement le Nord.

M. Mori a cherché la compréhension des États-Unis et de la Corée du Sud dans le dossier des enlèvements de ressortissants japonais par Pyongyang. Mme Sherman et M. Choi ont promis un soutien sans faille.

Les trois ont aussi discuté des activités hégémoniques de Pékin en mer de Chine orientale entre autres.

Ils ont convenu que la communauté internationale devait s’unir contre toute tentative unilatérale de changer le statu quo par la force.