Essais cliniques à plus petite échelle autorisés pour le développement de vaccins contre le Covid-19

Des officiels de la santé de dizaines de pays ont convenu d’autoriser des essais cliniques à plus petite échelle pour renforcer le développement des vaccins contre le coronavirus à travers le monde.

Le ministère japonais de la Santé indique que l’accord implique environ 30 pays et régions dont les États-Unis et les membres de l’Union européenne.

Cet accord permettrait aux concepteurs de vaccins contre le Covid-19 de procéder à des essais sur des groupes de quelques milliers de personnes. Le nombre actuel de personnes présentes dans ces groupes pour les dernières étapes des essais cliniques se compte en dizaines de milliers.

Un très grand nombre de volontaires est nécessaire pour procéder à des essais conventionnels durant lesquels un groupe reçoit un vaccin expérimental et un autre un placébo. Les données des deux groupes sont comparées pour vérifier l’efficacité et la sûreté des vaccins potentiels.

Les concepteurs font cependant face à une diminution du nombre de volontaires non vaccinés maintenant qu’une large portion de la population de nombreux pays a été vaccinée.

Pour cette nouvelle méthode, l’efficacité du vaccin candidat serait vérifiée en observant le niveau d’augmentation d’anticorps neutralisants, qui s’attaquent au virus, après injection.