Des entreprises japonaises ont été ciblées par les cyber-attaques liées à Pékin

Les enquêteurs japonais confirment que certaines grandes entreprises nippones faisaient partie des groupes ciblés par les cyber-attaques de pirates soutenus par Pékin.

Lundi, les États-Unis et le Royaume-Uni ont publié des déclarations dans lesquelles ils ont accusé la Chine d’avoir mené une campagne mondiale de cyber-attaques.

Ils affirment qu’il est hautement probable que des groupes de pirates, notamment le groupe connu sous le nom d’APT40, aient été liés au gouvernement chinois et impliqués dans ces attaques.

D’après certaines sources, les enquêteurs ont découvert qu’un important fabricant japonais de produits chimiques ainsi qu’une société commerciale avaient été la cible de ces attaques. Ils indiquent qu’ils n’ont pour le moment pas noté de dommages subis par les entreprises.

Les enquêteurs japonais recueillent des informations et renforcent les mesures de prévention, en coopération avec des organisations étrangères.