Des essais d'utilisation d'ammoniac comme combustible en cours au Japon

Des essais d'utilisation d'ammoniac comme combustible pour la production d'électricité, afin de réduire les émissions de dioxyde de carbone, sont en cours au Japon. Le processus de combustion de l’ammoniac n'émet pas de CO2.

La société japonaise d'énergie thermique Jera commencera à tester la combustion d'un mélange de charbon et d'ammoniac à sa centrale électrique du centre du Japon en août.

Le projet est mené en coopération avec le fabricant de machines lourdes IHI.

Jera commencera par mélanger une petite quantité d'ammoniac, dans l'espoir de porter le taux de co-combustion à 20 % au cours de l'exercice 2024.

L'entreprise japonaise Mitsubishi Heavy Industries met au point une turbine à gaz alimentée à 100 % par de l'ammoniac.

L'ammoniac émet de l’oxyde d'azote nocif lorsqu'il est brûlé, mais l'entreprise espère réduire les émissions en ajustant subtilement la quantité d'air pendant la combustion.

Mitsubishi souhaite commercialiser ce système et l'utiliser dans des centrales électriques d'ici 2025.

L'objectif est de parvenir à la décarbonisation tout en exploitant les centrales électriques existantes, les critiques à l'égard de la production d'électricité à partir du charbon se multipliant à travers le monde.