Les complices de l'évasion de Carlos Ghosn condamnés à des peines d’incarcération

Deux citoyens américains qui ont aidé l'ancien président de Nissan Motor Carlos Ghosn à fuir le Japon ont été condamnés à des peines de prison par un tribunal japonais.

Lundi, le tribunal d'instance de Tokyo a condamné l'ancien béret vert Michael Taylor à deux ans de prison, et son fils, Peter Taylor, à un an et huit mois.

Selon le Parquet de Tokyo, les deux hommes ont dissimulé Carlos Ghosn dans une grosse boîte et l'ont fait sortir clandestinement du Japon à bord d'un jet privé en décembre 2019. Carlos Ghosn a fui vers le Liban, sa destination finale.

Au moment de son évasion, Carlos Ghosn était en liberté sous caution, en attente de son procès pour malversations financières.

Nirei Hideo, le juge qui présidait le procès des deux ressortissants américains a déclaré que les deux prévenus avaient permis à un accusé dans une affaire grave de fuir à l'étranger. Leurs actes ont grandement compromis le système judiciaire pénal, ajoutant que 18 mois se sont écoulés depuis la fuite de Carlos Ghosn. Il y a donc maintenant peu de chances que ce dernier soit jugé.

Le juge précise encore que les deux ressortissants américains ont procédé à des préparatifs méticuleux à grande échelle, utilisant leurs compétences professionnelles pour les aider à mener à bien ce plan d'évasion sans précédent.

Même s’ils ont exprimé des regrets, des peines de prison doivent être prononcées à l'encontre des accusés, a-t-il conclu.