Le président du CIO, Thomas Bach, visite Hiroshima sur fond de protestations

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, a reçu un accueil glacial de la part des opposants aux Jeux de Tokyo lors de sa visite vendredi à Hiroshima. Il a visité la ville pour rencontrer des survivants du bombardement atomique.

Des manifestants ont défilé près du parc du Mémorial de la paix. Ils brandissaient des banderoles avec des messages en japonais et en anglais demandant l'annulation des Jeux olympiques de Tokyo.

Lorsque Thomas Bach est arrivé au parc dans l'après-midi, les manifestants ont crié qu’il ne devait pas utiliser Hiroshima comme justification. Le rassemblement a réuni 50 personnes, selon les organisateurs.

Un autre mouvement civique qui s'oppose aux armes nucléaires a également manifesté dans le parc.

Une dizaine de participants ont invectivé le président du CIO au moment où il déposait une gerbe sur le cénotaphe. Ils lui ont crié : « Arrêtez les Jeux olympiques » et « Bach, rentre chez toi ».

Parmi eux se trouvait le chef d'un groupe de survivants de la bombe atomique d’Hiroshima, Sakuma Kunihiko.

D’après M. Sakuma : « Thomas Bach dit qu'il veut lancer un appel à la paix à Hiroshima, mais ses paroles ne sont pas convaincantes car ce n'est pas le bon moment pour organiser les Jeux olympiques. »

Il a ajouté que le chef du CIO aurait dû venir dans la ville après que la pandémie de coronavirus a été maîtrisée.