Prochaine visite au Japon d’une diplomate de haut rang de l’administration Biden

La secrétaire d’État adjointe des États-Unis, Wendy Sherman, se rendra bientôt en visite au Japon, en Corée du Sud et en Mongolie pour discuter entre autres des questions de sécurité.

Le département d’État à Washington a annoncé jeudi que Mme Sherman se rendra dans ces trois pays entre les dimanches 18 et 25 juillet.

Lors de la première étape de sa tournée, Mme Sherman participera à une rencontre tripartite à Tokyo avec le vice-ministre japonais des Affaires étrangères, Mori Takeo, et le premier vice-ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Choi Jong-kun.

Ensemble, ils devraient discuter de collaboration trilatérale sur les questions de sécurité régionale, notamment du programme nord-coréen de mise au point de missiles et de technologie nucléaire.

Le voyage de Mme Sherman est considéré comme un des efforts mis en place par l’administration du président Joe Biden pour pousser la Chine à changer d’attitude en ce qui concerne ses activités en mer de Chine méridionale et dans le détroit de Taïwan. Les États-Unis qualifient de « coercitives » les actions de la Chine dans ces régions.

Des sources proches de ce dossier laissent entendre qu’une coordination est en cours pour que Mme Sherman se rende également en Chine au cours de sa tournée asiatique. Cela ferait d’elle la première diplomate de haut rang de l’administration Biden à se rendre en visite dans ce pays.