Peu de livres politiques lors d’un salon du livre à Hongkong

De nombreux éditeurs à Hongkong se sont abstenus de présenter des publications politiques lors d’un salon du livre alors que la Chine renforce son emprise sur le territoire.

Le Salon du livre de Hongkong s’est ouvert mercredi pour la première fois en deux ans. Quelque 554 entreprises et groupes de 38 pays et régions participent à l’événement cette année.

Le salon présente des livres publiés récemment à Hongkong ainsi que des ouvrages populaires à l’étranger. L’événement d’une semaine attire environ un million de visiteurs d’habitude, dont des personnes du monde de l’édition, des résidents locaux et des touristes.

Le salon du livre se déroule pour la première fois depuis la mise en application en 2020 de la loi sur la sécurité nationale à Hongkong. Le gouvernement hongkongais indique qu’il demandera à la police d’enquêter s’il reçoit des rapports concernant des livres jugés comme violant la loi.

La Chine intensifie la répression sur l’activité des médias à Hongkong. Le journal prodémocratie Apple Daily, critique de Pékin, a été forcé de fermer le mois dernier.