Les États-Unis mettent en garde les entreprises à propos de la région chinoise du Xinjiang

Le gouvernement américain a mis à jour ses appels aux entreprises à arrêter de faire des affaires avec celles de la région autonome ouïghoure du Xinjiang qui violeraient apparemment les droits humains fondamentaux.

Le secrétaire d’état américain Antony Blinken a publié un communiqué mardi indiquant que le gouvernement avait publié de nouveaux conseils sur les transactions avec les entreprises de la région autonome.

Il a souligné que la Chine se rendait coupable de « génocide » dans la région et qu’il y avait de plus en plus de preuves de l’utilisation du travail forcé.

M. Blinken a exhorté les entreprises américaines à s’assurer que les produits qu’elles importent ne sont pas issus du travail forcé et que les biens et les technologies qu’elles ont vendus ne sont pas utilisés pour surveiller les mouvements et le comportement des personnes.

Le département d’État américain exhorte fortement les entreprises et les individus à ne pas traiter avec des compagnies de la région liées à de quelconques abus des droits humains car ils courraient un risque élevé de violation des lois américaines.