Les États-Unis mettent en garde la Chine lors d’une rencontre des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN

Antony Blinken, le secrétaire d’État américain, a souligné que les États-Unis rejetaient ce qu’il a qualifié de revendications maritimes illégitimes de la Chine lors d’une rencontre des ministres des Affaires étrangères de l’Association des pays du Sud-Est asiatique ou l’ASEAN.

La rencontre, la première de ce genre depuis la prise de fonction du président Joe Biden, a été organisée en ligne mercredi.

Le département d’État a indiqué que M. Blinken avait réaffirmé l’engagement des États-Unis à l’ASEAN et a souligné le rôle essentiel de l’association dans la région indopacifique.

Il a précisé que les États-Unis rejetaient les revendications illégitimes de la Chine en mer de Chine méridionale et a réaffirmé que les États-Unis se trouvaient aux côtés des nations demandeuses d’Asie du Sud-Est face à la coercition chinoise.

M. Blinken a aussi exprimé de profondes inquiétudes concernant le Myanmar qui est en crise depuis le coup d’état militaire de février.

Il a appelé les membres de l’ASEAN à prendre des mesures conjointes pour demander la fin des violences dans le pays.

L’administration Biden souhaite renforcer ses liens avec l’ASEAN pour contrer la Chine qu’elle considère comme le rival le plus sérieux des États-Unis.