Un ministre présente ses excuses concernant un projet controversé

Un parti d'opposition japonais demande au ministre en charge de la lutte contre le coronavirus de démissionner suite à sa suggestion controversée visant à forcer les débits de boissons à se conformer à la mesure anti-virus du gouvernement interdisant de servir de l'alcool.

Le ministre, Nishimura Yasutoshi, a présenté ses excuses.

Ces remarques sont intervenues mercredi lors d'une réunion du comité du Cabinet de la Chambre basse de la Diète. M. Nishimura a parlé de la demande qu’il avait faite pour que les vendeurs d'alcool cessent d’approvisionner les bars et les restaurants qui enfreignent les règles contre le Covid-19.

Il a dit que la coopération des vendeurs n'allait pas être obligatoire. Faisant remarquer qu'il avait retiré la demande mardi, M. Nishimura s'est excusé d'avoir causé de l'anxiété aux personnes concernées.

Il a déclaré que les vendeurs d'alcool avaient demandé de l'aide, car la suspension volontaire de la vente d'alcool dans les bars et les restaurants avait duré pendant une période prolongée. Il a ajouté que le gouvernement envisagerait des moyens de soutenir les entreprises.

Un législateur du Parti démocrate constitutionnel, Imai Masato, a exhorté M. Nishimura à démissionner de son poste de ministre chargé de la lutte contre le coronavirus.

Ce dernier a répondu qu’il prenait sincèrement à cœur la confusion causée par sa demande. Il a indiqué qu'il pensait qu'il était de son devoir d'empêcher une résurgence du virus et de parvenir à une reprise économique par la suite.