Ouverture du village olympique et mesures anti-infection

Le village olympique qui accueille les athlètes a ouvert mardi, 10 jours avant la cérémonie d’ouverture des JO. Mais contrairement aux éditions précédentes des Jeux, aucune cérémonie et aucun événement spécial pour accueillir les délégations n’ont été organisés, dans un souci de prévention des infections au Covid-19.

Le jour de l’ouverture, quelques officiels japonais et d’autres pays ont été aperçus, mais aucun athlète.

Le village olympique, dans le quartier tokyoïte de Harumi, peut héberger 18 000 athlètes et membres du personnel.

Mais afin de prévenir la propagation du coronavirus, les athlètes doivent limiter leur séjour au village et ne peuvent y être hébergés qu’à partir de cinq jours avant leur compétition. Ils doivent ensuite quitter les lieux dans les deux jours après la fin de leurs épreuves.

Lors des JO précédents, les athlètes du monde entier pouvaient se retrouver au village, sociabiliser et sortir. Mais pour Tokyo 2020, ils sont uniquement autorisés à se déplacer pour aller sur les sites de compétitions ou autres endroits nécessaires. Ils ne pourront pas sortir pour faire du tourisme, des achats ou pour manger au restaurant.

Le nombre de personnes admises au village est aussi limité.

Lorsqu’ils s’entraînent à la salle de sport ou ailleurs dans le village, les athlètes devront porter un masque. Il leur est aussi recommandé de maintenir une distance d’au moins deux mètres pendant les repas à la cafétéria et de manger seuls autant que possible.

Les athlètes pourront apporter des boissons alcoolisées dans leurs chambres, mais ne seront pas autorisés à boire avec d’autres dans les lieux de vie communs.