Excuses du premier ministre nippon suite au retrait d’une décision controversée

Le gouvernement japonais est revenu sur sa décision controversée de demander aux distributeurs de boissons alcoolisées de ne plus traiter avec les bars continuant à servir de l’alcool malgré les mesures anti-virus le leur interdisant.

Cette décision a provoqué de vives réactions. Le premier ministre Suga Yoshihide a présenté ses excuses. S’adressant à la presse, mercredi, M. Suga a déclaré : « La demande a déjà été retirée. Je souhaite m’excuser pour avoir causé autant de soucis à tant de personnes. »

À la question de savoir s’il avait été informé par avance des détails du projet, le premier ministre a répondu qu’il n’avait pas discuté de la question.

M. Suga a ajouté qu’il était important d’adopter des mesures telles que des aides financières aux bars et restaurants pour les encourager à cesser de servir de l’alcool dans un contexte de pandémie. L’initiative du gouvernement avait engendré des critiques non seulement de la part des grossistes et des partis d’opposition, mais aussi au sein de la coalition au pouvoir.

Le retrait de la décision intervient alors que le ministre en charge de la lutte contre le coronavirus vient d’en retirer une autre cette semaine, qui appelait les institutions financières à demander aux entreprises de se conformer aux restrictions liées au Covid-19.

Les partis de l’opposition indiquent que les membres du gouvernement devront répondre à leurs questions au Parlement mercredi. Ils estiment que l’administration de M. Suga a fait pression sur des entreprises déjà durement affectées par la pandémie.