Les États-Unis retirent leur commandement militaire en Afghanistan

Le département de la Défense des États-Unis a retiré son commandement militaire en Afghanistan. Cette manœuvre fait partie du processus de retrait complet des troupes américaines du pays.

Lors d’une cérémonie organisée à Kaboul lundi, le commandant en chef des troupes américaines en Afghanistan, le général Austin Miller, a remis l’autorité au chef du commandement central américain, le général des Marines Kenneth McKenzie, qui supervise la zone du Moyen-Orient.

Le département de la Défense indique qu’il a atteint 90 % de l’objectif du président Joe Biden de retirer complètement les troupes américaines d’Afghanistan d’ici fin août.

Les talibans étendent leur influence en Afghanistan. D’après un groupe américain de réflexion, en date du 5 juillet, ils contrôlaient 204 districts, contre 70 pour le gouvernement.