Plus de 60 morts dans l’incendie de l’hôpital de Nassiriya, en Irak

Le bilan dépasse les 60 morts après un incendie qui s’est déclaré lundi dans un hôpital traitant des patients du Covid-19 dans le sud de l’Irak.

Les autorités sanitaires de Nassiriya rapportent 64 décès et plus de 50 blessés parmi les patients et membres du personnel médical.

L’incendie a probablement commencé dans l’unité de soin dédiée aux patients du Covid-19. D’après les médias locaux, il a démarré suite à l’explosion d’un bidon d’oxygène. La police et les autorités sanitaires enquêtent sur les causes de l’accident.

En avril, un autre incendie dans un hôpital de la capitale Bagdad, qui accueillait des patients du Covid-19, avait fait 80 morts. Le désastre aurait aussi été provoqué par l’explosion d’un bidon d’oxygène.

Ces deux catastrophes mettent en lumière les lacunes du système médical irakien, notamment la mauvaise gestion des hôpitaux.