Exercice antiterroriste dans la baie de Tokyo

Les garde-côtes japonais ont effectué un exercice antiterroriste dans la baie de Tokyo, près du village olympique, en prévision des JO qui doivent s'ouvrir la semaine prochaine.

Pas moins de 43 sites olympiques et paralympiques sont situés près de la baie de Tokyo.

Les garde-côtes ont organisé cet exercice lundi pour être en mesure de réagir en présence de navires suspects.

Deux bateaux pneumatiques de petite taille à haute mobilité ont pris en sandwich un navire suspect qui s'enfuyait à grande vitesse et l’ont forcé à s'arrêter.

Les responsables ont également simulé une procédure consistant à faire avancer leurs bateaux parallèlement à un navire suspect et à monter à bord pour en prendre le contrôle.

Les garde-côtes n'ont pas révélé à quelle échelle leurs opérations de sécurité se dérouleraient pendant les Jeux.

Mais ils prévoient de déployer des navires de patrouille à Tokyo stationnés dans tout l’Archipel et d'assurer la sécurité 24 heures sur 24 dans des lieux clés tels que le village des athlètes.

Les garde-côtes demanderont aux navires de rester à l'écart de six zones proches des sites des Jeux pendant environ deux mois à partir de mardi.

Le haut responsable des garde-côtes, Sasaki Wataru, affirme que le risque d'attaques terroristes ne varie guère même si les épreuves des Jeux se déroulent sans spectateurs. Il s'engage à prendre toutes les mesures de sécurité possibles en mer pendant les Jeux.