Atami : des habitants de retour chez eux pour la première fois depuis les coulées de boue

Les personnes évacuées sont autorisées à se rendre brièvement chez elles à Atami, dans le centre du Japon, pour la première fois depuis que la ville a été frappée par des coulées de boue au début du mois.

Le 3 juillet dernier, de puissants torrents de boue ont dévalé une pente dans le quartier d'Izusan, endommageant environ 130 bâtiments.

Le décès de dix personnes a été confirmé et 17 autres sont toujours portées disparues.

Environ 580 personnes évacuées sont hébergées dans des hôtels à Atami. Certaines n'ont pas pu emporter de médicaments ou d'autres produits essentiels.

Lundi, une dizaine de personnes sont arrivées dans le quartier en bus et se sont dirigées vers leurs maisons dans la zone interdite pour récupérer les articles dont elles ont besoin.

Elles étaient accompagnées par des agents municipaux, par mesure de sécurité, et ne pouvaient rester que deux heures environ.