Ethiopie : le premier ministre remporte les élections législatives dans un contexte conflictuel

Le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed s’est assuré un nouveau mandat à la tête du gouvernement, suite au scrutin législatif du 21 juin.

Selon le bureau électoral, son Parti de la prospérité a décroché le plus grand nombre de sièges : 410 sur les 436 à pourvoir, d’après l’agence Reuters.

L’opposition, menée par des universitaires, lui disputait le poste qu’il occupe depuis 2018.

Le scrutin se déroule tous les cinq ans, dans plus de 540 circonscriptions. Il devait initialement avoir lieu en 2020, mais il avait été différé en raison de la pandémie de coronavirus.

Le vote de cette année n’a toutefois pu avoir lieu dans certaines régions, notamment au Tigré, soit dans 20 % de l’ensemble des circonscriptions.

Le Tigré, dans le nord du pays, est en conflit avec le gouvernement central.

Les forces loyales au pouvoir politique local ont repris possession de Mekele, la capitale régionale.

Les résultats de ces dernières législatives risquent de nourrir un sentiment d’hostilité envers M. Abiy, dans les zones exclues.