Les médecins japonais soulagés par la décision d’interdire l’accès aux stades des JO aux spectateurs

Le président de l’Association médicale de Tokyo a salué la décision d’organiser la plupart des épreuves des prochains Jeux olympiques sans spectateurs.

Ozaki Haruo a expliqué aux journalistes vendredi que si les spectateurs étaient autorisés dans les stades, ils risquaient d’être contaminés par le coronavirus ou de souffrir d’un coup de chaleur.

M. Ozaki a également déclaré que la décision d’interdire les spectateurs contribuait à réduire la charge de travail du personnel de santé et lui permettrait de se concentrer sur les vaccinations et le traitement des personnes contaminées.

Il a fait observer que la politique d’interdiction des spectateurs avait connu des changements au cours des dernières semaines, mais que les professionnels de la santé et le groupe d’experts du gouvernement métropolitain de Tokyo avaient prévu la situation actuelle en matière de contaminations. Il a ajouté que la décision d’interdire les spectateurs aurait dû être prise beaucoup plus tôt.

En juin, l’association médicale avait demandé aux organisateurs des Jeux olympiques d’envisager cette interdiction.

Les organisateurs ont annoncé jeudi qu’aucun spectateur ne serait autorisé à assister aux compétitions et autres événements à Tokyo et dans trois préfectures voisines.

Cette décision porte un coup à l’industrie hôtelière.

Les responsables du Tobu Hotel Levant Tokyo ont ainsi indiqué qu’alors qu’ils s’attendaient à ce qu’environ 70 % de leurs chambres soient réservées pendant les Jeux, les clients ont commencé à annuler leurs réservations dès l’annonce de la décision d’interdire les spectateurs.