Glissement de terrain à Atami : nouveau bilan et recherche des responsabilités

Deux nouveaux décès ont été confirmés jeudi à la suite du glissement de terrain survenu samedi dernier à Atami, dans la préfecture de Shizuoka, au centre du pays. Cela porte désormais à neuf le nombre de décès.

21 personnes sont toujours portées disparues. Les opérations de recherche et de sauvetage ont été gênées par la pluie incessante dans cette région.

Par ailleurs, la NHK a obtenu une copie d’un plan soumis à la ville d’Atami par une société responsable de la zone de remblai située près du point de départ de la coulée de boue meurtrière.

Ce plan indique qu’environ 36 000 mètres cubes de terre et de sable seraient damés sur une hauteur de 15 mètres.

Mais la préfecture de Shizuoka estime que la pile de terre et de sable qui s’est effondrée atteignait 50 mètres de haut, avec un volume d’environ 55 500 mètres cubes, en tenant compte du sol entourant le site.

La préfecture cherche à savoir pourquoi la quantité de terre a dépassé le plan et si des mesures appropriées ont été prises.