Situation extrêmement difficile en Afrique à cause de la pandémie

La directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique a averti que le continent connaissait sa pire flambée de cas de coronavirus.

S’exprimant lors d’une conférence de presse jeudi, Matshidiso Moeti a déclaré que l’Afrique a connu la pire semaine de pandémie jamais enregistrée sur ce continent. Au cours de la semaine se terminant le 4 juillet, plus de 251 000 nouveaux cas y ont été confirmés.

Mme Moeti a précisé que les nouveaux cas ont augmenté pour la septième semaine consécutive, mais que « le pire est encore à venir, car la troisième vague, qui se déplace rapidement, continue de prendre de la vitesse. » Elle a ajouté qu’il faudra plusieurs semaines pour y mettre fin.

Selon l’OMS, l’Afrique est au cœur d’une troisième vague de la pandémie. L’Union africaine a indiqué qu’environ 5,8 millions de personnes au total ont été contaminées sur le continent.

Mme Moeti a mis en garde contre la propagation du variant Delta, identifié pour la première fois en Inde, en précisant qu’il a été détecté dans 10 des 16 pays africains qui connaissent une résurgence, dont le Sénégal.

Elle a appelé à un soutien international pour la fourniture de vaccins, notant que moins de deux pour cent seulement des Africains sont aujourd’hui complètement vaccinés.