Pas de spectateurs aux JO de Tokyo : la nouvelle est accueillie avec déception et compréhension

Les organisateurs olympiques ont déclaré que les spectateurs ne seraient pas autorisés à encourager les meilleurs athlètes de la planète lorsqu’ils rivaliseront dans des stades et autres sites sportifs à Tokyo et ses environs dans deux semaines. L’annonce a été accueillie avec un mélange de déception et de compréhension.

Juste avant la prise de décision des organisateurs, le gouvernement japonais a annoncé un nouvel état d’urgence pour la capitale. Il commence ce lundi et se poursuivra pendant les JO.

Les organisateurs ont décidé de ne pas permettre la présence de spectateurs lors des événements à Tokyo et dans les préfectures voisines de Chiba, Saitama et Kanagawa. Mais un nombre limité de spectateurs seront autorisés dans quatre préfectures, notamment Fukushima.

Jeudi, des journalistes ont demandé à la gouverneure de Tokyo pourquoi les JO devraient avoir lieu à tout prix, compte tenu de la pandémie.

Koike Yuriko a répondu : « Les personnes du monde entier ont eu des opinions différentes tout au long de la pandémie. Je m’attends à ce que les Jeux olympiques soient une occasion de changer la situation en utilisant la puissance des sports pour encourager les gens. »

Un grand nombre d’athlètes nippons espéraient attirer les encouragements des foules dans les stades, mais ils disent maintenant que les fans les encourageront depuis leur domicile.

Les billets ont été difficiles à obtenir. Fukumoto Reiko est l’une des personnes qui ont eu la chance de s’en procurer pour la finale de football féminin. Elle ne pourra désormais plus les utiliser. Mme Fukumoto a exprimé sa déception, déclarant : « Personne n’a rien fait de mal. Regretter cette situation est tout ce que je peux faire. »

Entre-temps, le relais de la flamme olympique a commencé à Tokyo. Mais la torche ne sera pas transportée sur la plupart des voies publiques. Les coureurs qui participent à la cérémonie allument la flamme sans spectateurs.