Déblocage du porte-conteneurs qui a récemment entravé le canal de Suez

Le navire japonais qui a récemment bloqué le canal de Suez a repris du service après une immobilisation de plus de trois mois, en raison d’un conflit sur les dédommagements requis.

Le bâtiment Ever Given, propriété de l’entreprise japonaise Shoei Kisen Kaisha, s’est trouvé bloqué en travers du canal pendant près d’une semaine, en mars dernier. Ce blocage a perturbé le commerce international.

Shoei Kisen et l’Autorité du canal de Suez ont finalement signé un accord de compensation mercredi, dans la ville d’Ismailia.

Le président de la société japonaise, Higaki Yukito, est apparu dans un message vidéo à l’occasion de la cérémonie de signature, remerciant les autorités locales pour leurs opérations de sauvetage.

Le président de l’Autorité du canal de Suez, Osama Rabie, a laissé entendre que l’accord avait été conclu à l’amiable. « Je déclare au monde entier que nous sommes parvenus à un accord », a-t-il précisé.

Les deux parties ont toutefois convenu de ne pas divulguer les détails de l’accord en question.